Airbus dévoile l’écosystème GeniusLINK à l’APEX – Systeme.io


Airbus a annoncé que le nouveau système en vol GeniusLINK sera désormais proposé aux flottes tierces. GeniusLINK est un écosystème ouvert embarqué qui offre une plateforme polyvalente pour l’hébergement d’applications passagers et équipage. Airbus a lancé GeniusLINK en collaboration avec KID-Systeme, sa filiale de systèmes de cabine. (Photo : Jessica Reed)

LONG BEACH, Californie — Airbus a annoncé la semaine dernière à l’APEX Expo que le nouveau système en vol GeniusLINK serait désormais proposé aux flottes tierces. La solution GeniusLINK est similaire à Airspace Link, un nouvel écosystème ouvert embarqué pour l’aviation commerciale, lancé par Airbus plus tôt cette année. Les deux solutions offrent une plate-forme polyvalente avec beaucoup de flexibilité qui peut héberger des applications pour les passagers et l’équipage. Airbus a lancé GeniusLINK en collaboration avec KID-Systeme, sa filiale systèmes de cabine.

L’Airspace Link offre une connectivité via des solutions air-sol et satcom. HBCplus est la solution de connectivité haut débit, lancée en même temps qu’Airspace Link. HBCplus englobera initialement les services en bande Ka, selon le annonce d’Airbus en juin, et la société prévoit d’inclure à l’avenir des fournisseurs de services gérés qui offrent également des services en bande Ku.

L’écosystème Airspace Link comprend quatre couches : une iCMP (plate-forme de gestion de base intelligente), des services IoT, une boutique d’applications et une plate-forme de connectivité agnostique. (Photo : Airbus)

Lors de la récente APEX Expo à Long Beach, Airbus a également partagé la nouvelle d’une lettre d’accord signé avec SES, une entreprise qui fournit des solutions de communications par satellite et au sol. Airbus prévoit d’ajouter SES à son offre de catalogue Airspace Link HBCplus pour les compagnies aériennes, selon la lettre d’accord. Une fois le contrat signé, SSE apportera son réseau de satellites MEO et GEO à travers l’écosystème d’Airbus pour la première fois.

Ingo Wuggetzer, vice-président du marketing cabine chez Airbus, a fait remarquer lors de son point de presse, « Airspace Link n’est pas une plateforme comme les autres ; c’est un écosystème. L’écosystème Airspace Link offre aux clients la possibilité de passer d’une application ou d’un service à un autre. « C’est la même logique derrière le Airspace Link que ce qui est dans votre smartphone aujourd’hui », a-t-il expliqué.

« GeniusLINK est l’équivalent de Airspace Link pour les avions tiers », a déclaré Wuggetzer. Il a également souligné l’accord avec SES, affirmant que l’entreprise propose un « système agnostique ».

L’équipe d’Airbus est en communication avec des clients mondiaux pour activer Airspace Link depuis le lancement de la solution en juin 2022. (Photo : Airbus)

Cédric Carsalade, directeur marketing des intérieurs d’avions chez Airbus, a partagé lors du briefing qu’Airspace Link permet aux compagnies aériennes de mieux comprendre ce qui se passe à l’intérieur de l’avion pendant le vol. « Il est connecté à différents éléments à l’intérieur et à l’extérieur de la cabine », a-t-il déclaré.

Cédric Carsalade, directeur marketing des intérieurs d’avions chez Airbus, a expliqué lors de la conférence de presse à l’APEX qu’Airspace Link offre à une compagnie aérienne la possibilité de générer des revenus auxiliaires.

Carsalade a noté que les compagnies aériennes seront en mesure de surveiller la disponibilité des compartiments aériens pendant le processus d’embarquement, ce qui aide à optimiser les délais d’escale, ce qui est particulièrement utile pour les vols court-courriers. L’écosystème permet également la maintenance prédictive. « Vous pouvez obtenir des informations sur ce qui doit être fait avant d’arriver à la prochaine destination », a-t-il commenté.

[ad_3]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *