Comment les marques peuvent renforcer leur résilience grâce au marketing d’affiliation | Magazine d’affaires néo-zélandais – Systeme.io


Alors que la Nouvelle-Zélande connaît son l’inflation la plus élevée en 30 ans et les inquiétudes concernant la hausse des prix ont frappé Sentiment des consommateurs et comportement d’achatStuart McLennan dit que les marques devront peut-être adopter une approche plus conservatrice des investissements de cette année.

Dans ce climat, le marketing d’affiliation (1) – qui génère jusqu’à 25 % des ventes en ligne des plus grandes marques mondiales – constitue une activité marketing à faible risque et à haut rendement, axée sur la performance, ce qui signifie que les marques ne paient que lorsqu’elles sont commerciales. les résultats sont atteints et les ventes réalisées.

Récemment, nous avons lancé ‘Affiliation : la génération de revenus résilientsr’, un rapport examinant comment le marketing d’affiliation peut aider les marques à générer et à maintenir leurs revenus dans un contexte de vents contraires économiques. Construit avec des avis d’experts de spécialistes du marketing affiliés de marques et d’éditeurs, le rapport a mis en évidence un ensemble diversifié de revenus soutenant les stratégies de marketing d’affiliation qui aideront les marques à surperformer le marché.

Les turbulences économiques peuvent être inquiétantes, mais c’est aussi le moment idéal pour les spécialistes du marketing néo-zélandais de réfléchir plus audacieusement et d’explorer de nouvelles stratégies d’affiliation qui leur offrent une résilience commerciale plus large et plus sûre.

Inspiration et fidélité

La dernière décennie a vu une révolution dans la publicité achetable, les plateformes de médias sociaux établissant une culture d’achats impulsifs pour une gratification instantanée. Aujourd’hui, les publications médiatiques et les influenceurs des médias sociaux ont fermement intégré le commerce dans un élément de contenu, plutôt que dans un module complémentaire.

Les avantages de la compression du temps entre l’intérêt du consommateur et la conversion sont évidents. En effet, le commerce intégré place une caisse dans le contenu, raccourcissant le parcours du client et lui permettant d’acheter au point d’inspiration.

Des partenariats d’affiliation plus approfondis iront plus loin, créant une fusion de modèles d’affiliation. Les exemples incluent l’ajout de codes de réduction ou d’offres d’achat immédiat et de paiement ultérieur au contenu existant, ou la récompense des clients pour avoir partagé un code de parrainage avec leur cercle social, renforçant ainsi la confiance et la fidélité des consommateurs.

Soyez empathique

Aujourd’hui, les marques doivent être à l’écoute des consommateurs qui resserrent les cordons de leur bourse. Travailler avec des éditeurs qui placent les économies d’argent et les récompenses au cœur de leur proposition de valeur montre une compréhension de la situation économique actuelle. Ce sera plus attrayant pour les consommateurs néo-zélandais soucieux de leur budget.

L’empathie s’étend également à l’émergence croissante d’un sentiment « orienté vers un objectif » parmi les consommateurs néo-zélandais. Se concentrer sur la durabilité et l’objectif social sera essentiel pour attirer le consommateur conscient. Les marques doivent rechercher la combinaison gagnante de conscience sociale, de protection de l’environnement et, en fin de compte, d’aide aux consommateurs pour gérer l’augmentation de leur coût de la vie.

La réussite de celle-ci repose sur une confiance établie entre l’éditeur et le consommateur. C’est aussi le fruit d’une démarche authentique et engagée de la part de la marque compte tenu notamment des récents contrecoups envers les personnes accusées de « greenwashing ».

Les marques et les éditeurs peuvent tirer parti des bons d’achat, des remises en argent et des programmes de fidélité pour soutenir les consommateurs pendant les périodes de difficultés économiques et les causes auxquelles ils sont alignés. Les annonceurs qui récompensent les éditeurs pour avoir approuvé les objectifs de durabilité ou de valeur de la marque les rapprocheront plus que jamais du consommateur.

Nouveaux marchés, nouveaux revenus

L’expansion sur de nouveaux marchés est un moyen logique d’exploiter de nouvelles sources de revenus, mais peut être une perspective intimidante en période d’incertitude. Cependant, le marketing d’affiliation permet aux marques de se lancer à moindre coût dans de nouveaux marchés.

Le marketing d’affiliation permet aux marques d’adapter les stratégies établies utilisées sur leur marché principal, de les exécuter rapidement et de les ajuster en fonction des performances. Réussir cette stratégie nécessite cependant une connaissance du marché local. C’est pourquoi le partenariat avec des éditeurs sur le marché est essentiel pour parler aux consommateurs locaux avec la bonne stratégie et la bonne messagerie.

Travailler avec un ensemble diversifié d’éditeurs sur certains marchés contribuera également à accroître la portée de la clientèle d’un annonceur et à faciliter la découverte de la marque. Ensemble, les annonceurs et les éditeurs peuvent collaborer sur des stratégies d’affiliation et travailler vers des objectifs commerciaux communs.

Le marketing d’affiliation est un canal de marketing résilient et à faible risque qui aidera les marques dans toutes les situations. Si les spécialistes du marketing restent flexibles et agiles en ces temps incertains, ils maximiseront les revenus en ligne maintenant et au-delà.

Stuart McLennan (photo ci-dessus) est vice-président senior Asie-Pacifique de Rakuten Advertising, l’un des principaux fournisseurs mondiaux de services de marketing d’affiliation.


(1) Le marketing d’affiliation est le mariage parfait du marketing et du commerce électronique, ce qui en fait un canal idéal pour les marques pour atteindre les consommateurs qui se sont tournés vers les achats en ligne. Elle noue des partenariats entre éditeurs et marques via des réseaux d’affiliation ; les éditeurs sont en mesure de monétiser leur audience ou leur contenu en percevant des commissions sur les ventes qu’ils font référence aux marques avec lesquelles ils sont partenaires.



[ad_3]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *