Les médias sociaux en 2023 : à quoi s’attendre – Systeme.io


Suzie Shaw.

Par Suzie Shaw, PDG de We Are Social

Les réseaux sociaux ont connu une profonde métamorphose en 2022. Elon Musk a pris le contrôle de Twitter, l’hégémonie d’Instagram a commencé à s’estomper, TikTok est devenue l’application la plus téléchargée et la plus rentable au monde, BeReal est apparu comme un nouveau concurrent, Clubhouse a abandonné la liste des « chauds » et toutes les plates-formes ont proposé de nouvelles fonctionnalités et des modifications d’algorithmes pour essayer d’imiter le succès de leurs concurrents.

À mesure que les réseaux sociaux et les plateformes médiatiques évoluent, les habitudes des gens évoluent également – les utilisateurs ont changé la façon dont ils publient, où ils publient, à quelle fréquence ils publient, le niveau de finition de leurs publications et le contenu même de leurs publications. Les Australiens ne semblent pas en avoir assez des médias sociaux ; l’utilisation dans notre pays ne cesse d’augmenter, avec 83 % des personnes désormais sur les réseaux sociaux et près d’un million de personnes se sont inscrites pour la première fois l’année dernière.

Alors que le marché change constamment et que les médias sociaux restent un élément crucial du régime numérique des Australiens, les marques doivent adopter ces changements pour renforcer leur lien avec leurs clients. Voici quelques éléments auxquels les spécialistes du marketing devraient penser en 2023.

La recherche est sociale

Nous assistons à un changement dans la façon dont les gens explorent Internet et découvrent de nouveaux contenus. Pour aider à naviguer dans un paysage dense de mèmes, de trolls, de marchands et de forums, les gens se penchent davantage sur les merveilles des données dirigées par les utilisateurs sur les médias sociaux – que ce soit pour compléter les moteurs de recherche traditionnels ou pour les remplacer complètement.

Les voyages de découverte commencent dans les profondeurs de Reddit, le champ de mines sensoriel de TikTok ou les coins les plus reculés de Roblox – et ces nouvelles rampes de lancement influencent le type d’informations que les gens recherchent. En fait, TikTok a déjà dépassé Google en tant que plateforme de recherche de marque pour les adolescents. Comme Google l’a confirmé, près de 40 % des personnes âgées de 18 à 24 ans se tournent vers des plateformes de médias sociaux visuelles comme TikTok ou Instagram pour leurs recherches sur Internet.

Décider quoi manger, quoi regarder ou où aller devient de moins en moins une question d’utilitaire et davantage d’immersif et d’inattendu. Dans ce contexte, guider efficacement les gens sur Internet signifie s’adapter à de nouveaux modes de découverte – visuels, collaboratifs, fortuits et pleins de personnalité. Les marques doivent rechercher des moyens d’introduire un élément de surprise dans leur stratégie de contenu et puiser dans leurs communautés pour organiser des recommandations que leur public recherchera, interagira, enregistrera et partagera.

TikTok prend le relais

L’utilisation de TikTok ne montre aucun signe de ralentissement avec une croissance des utilisateurs de 62,5 %. En tant que plate-forme, il devient rapidement le point zéro de la genèse des grandes tendances culturelles.

Avec autant de temps passé sur la plate-forme, son contenu captivant va bien au-delà du pur divertissement, entraînant les consommateurs dans l’entonnoir. TikTok a le pourcentage le plus élevé d’acheteurs fréquents sur les réseaux sociaux sur toutes les plates-formes de médias sociaux : plus de 20 % des utilisateurs ont déclaré qu’ils achetaient des choses sur TikTok « tout le temps », et 67 % disent qu’ils « se sentent inspirés pour faire des achats » lorsqu’ils utilisent la plate-forme, même quand ils n’avaient pas l’intention de le faire. Il n’est pas surprenant que TikTok soit devenue l’application la plus rentable au monde (y compris sa version chinoise, Douyin), alors même que le marché global connaît une légère baisse.

Il n’est pas surprenant que plus de la moitié des spécialistes du marketing (52 %) qui utilisent TikTok prévoient d’augmenter leur investissement cette année, ce qui est l’une des plus fortes augmentations de toutes les plateformes. Cependant, malgré sa croissance fulgurante, la plateforme en est encore à ses balbutiements en termes de produits publicitaires. De nombreuses marques n’ont pas encore adopté TikTok pour être détenues ou payées, laissant les précurseurs profiter de tous les avantages. Les marques doivent tirer parti de la puissance de la vidéo courte et expérimenter sur TikTok, comme tester les eaux avec une campagne payante, investir dans la création de leur propre présence ou s’associer à des créateurs.

La démocratisation – et la monétisation – de la créativité

L’économie des créateurs ne montre aucun signe de ralentissement. En 2022, le marché mondial des influenceurs était évalué à un record de 16,4 milliards de dollars américains, et il devrait atteindre 22,2 milliards de dollars américains d’ici 2025.

L’année dernière a fourni de nombreuses nouvelles façons aux personnes qui font des plateformes sociales ce qu’elles sont, de monétiser leur travail. Les utilisateurs peuvent désormais donner un pourboire à leurs artistes préférés sur Tumblr, YouTube a annoncé de nouvelles options permettant aux créateurs d’être mieux payés pour leur travail, et Snapchat expérimente l’idée de partager les revenus publicitaires avec les créateurs. Diverses plateformes sociales expérimentent des abonnements payants et des services de newsletter comme Substack ont ​​gagné en popularité parmi les créateurs car ils aident à établir des relations plus solides avec leur public. Les créateurs testent des flux de monétisation alternatifs aux accords de « paiement par contenu », du conseil au marketing d’affiliation. Un exemple impressionnant est la plate-forme «Future Group Chat» de Flex Mami, réservée aux membres et basée sur un abonnement, un espace de «réseautage social intentionnel» pour créer de «véritables connexions grâce à une conversation organisée».

Les utilisateurs trouvent ces nouvelles opportunités encourageantes et attrayantes, au point que, selon l’analyse des tendances 2023 d’Instagram, près des deux tiers de la génération Z prévoient d’utiliser les médias sociaux pour gagner de l’argent l’année prochaine. Cela signifie que plus de micro-influenceurs entrent dans l’arène, ce qui crée plus de concurrence pour attirer l’attention des gens, mais aussi plus d’opportunités pour les marques de s’associer à eux pour tirer parti des tendances pertinentes et développer un contenu authentique qui résonnera auprès des consommateurs, surtout s’il est brut et spontané.

Ce qui est sans aucun doute clair, c’est que les médias sociaux sont un paysage en constante évolution et que les possibilités pour les marques sont infinies. Exploiter l’innovation est un excellent moyen de garder une longueur d’avance, mais il est important de pouvoir reconnaître quelles tendances sont là pour rester et lesquelles ne sont que des modes passagères.



[ad_3]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *