Un forum mensuel sur l’emploi améliore les perspectives des jeunes Cambodgiens


En réponse aux inquiétudes accrues concernant les perspectives d’emploi des jeunes et à un marché du travail tendu avec une forte concurrence pour les placements, l’Agence nationale pour l’emploi (NEA) – gérée par le ministère du Travail et de la Formation professionnelle – organisera un forum mensuel de l’emploi tout au long de 2023 en collaboration avec neuf entreprises privées.

Nuon Pheary, 27 ans, est arrivée à la NEA dans l’enceinte du ministère à la recherche d’un emploi ou au moins d’une assistance dans sa recherche d’un. Elle n’était pas seule.

Résidente de la commune de Boeung Tompun I dans le district de Meanchey de la capitale, Pheary a déclaré qu’elle s’était rendue au centre pour l’emploi de Phnom Penh géré par la NEA après avoir entendu qu’ils organisaient le forum de l’emploi ce jour-là.

Le forum, du moins pour commencer, compte neuf entreprises privées enrôlées pour collaborer avec le centre. Les entreprises annonceront de nouvelles opportunités d’emploi lors du forum et les candidats éligibles pourront postuler et passer un entretien immédiatement.

Elle a déclaré que la carrière qu’elle convoite le plus est un emploi dans une banque, car elle vient d’obtenir un diplôme universitaire en finance et banque après quatre ans d’études, et parce qu’elle s’intéresse au secteur depuis le lycée.

«Après avoir déjà passé quatre ans à l’université, je regretterais de devoir abandonner mes compétences et mes connaissances bancaires et de poursuivre autre chose que cela. Mais j’envisagerai n’importe quel travail en ce moment, même si je veux vraiment aller dans le secteur bancaire », a-t-elle déclaré.

Morn Sokheng, 20 ans, est un habitant du village de Roka Leu dans la commune de Khpab du district de Sa’ang de la province de Kandal.

Elle a dit qu’elle avait trois frères et sœurs et qu’elle était le deuxième enfant de la famille. Elle a étudié au lycée Prek Ambel de sa commune et était en 11e année avant d’abandonner en raison de la pandémie de Covid-19.

Alors que le pays connaissait le pire de la pandémie, son école exigeait que tous les élèves étudient en ligne. Mais après que la situation s’est améliorée, elle n’a jamais repris l’école parce qu’elle sentait qu’elle ne serait pas en mesure de rattraper son retard et de comprendre les leçons, alors elle a abandonné.

« Je ne continue pas à étudier maintenant parce que, premièrement, je n’ai pas d’argent. Deuxièmement, j’ai peur de l’école. Je ne suis pas assez motivé pour retourner à l’école. Mais maintenant, s’il s’avère que je dois étudier à nouveau, je ferai de mon mieux. Mon rêve est de terminer l’école et d’aller à l’université », a déclaré Sokheng.

Selon la jeune femme, elle est venue au Pôle Emploi après avoir vu l’annonce du ministère disant qu’ils tiendront le forum de l’emploi à Phnom Penh. Elle a dit qu’elle avait besoin de gagner de l’argent pour aider sa famille et espère qu’elle obtiendra un emploi adapté à ses capacités.

« Je veux travailler même si j’ai un faible niveau d’éducation parce que, premièrement, je veux gagner de l’argent pour aider mes parents et, deuxièmement, je pourrais subvenir à mes besoins pour poursuivre mes études. Si je rentre chez moi sans travail, je demanderai au directeur du lycée Prek Ambel si je peux continuer mes études même s’il me demande de redoubler la 11e année », a poursuivi Sokheng.

Nuon Phinan est un agent de liaison des ressources humaines à AEON Specialized Bank qui a été chargé de collaborer avec la NEA pour recruter du personnel par l’intermédiaire de l’agence.

Il a déclaré au Post que la banque a été créée en 2011 et compte actuellement 13 succursales dans tout le pays. Son équipe à la banque est spécialement désignée pour travailler avec le ministère du Travail et d’autres institutions gouvernementales afin de recruter du personnel pour leur entreprise.

Il a ajouté que grâce à ce partenariat, la banque a déjà recruté des jeunes à la recherche d’un emploi et certains membres du personnel de la banque sont aujourd’hui venus à eux par le biais de leurs contacts au ministère.

« Le ministère du Travail nous trouve beaucoup de ressources humaines. Parce que le ministère a son propre site Web qui publie des offres d’emploi dans divers domaines », a-t-il déclaré.

Phinan a souligné que le recrutement d’AEON est ouvert aux deux sexes et que toute personne âgée de 18 ans à la retraite peut postuler sans discrimination.

Les candidats doivent avoir terminé au moins la 12e année pour être acceptés par la banque et les candidats doivent être disposés à faire d’AEON leur seul lieu de travail sans emploi à côté ou ailleurs.

Phinan a expliqué que le recrutement à la banque ne tient pas compte de l’âge car la banque AEON propose de nombreux emplois différents à partir de postes de direction où ils préféreront les candidats plus âgés avec beaucoup d’expérience jusqu’aux postes d’entrée de niveau le plus bas qui peuvent être plus appropriés pour les candidats plus jeunes.

« À la banque AEON, nous ne discriminons pas non plus les personnes handicapées. Nous encourageons les personnes handicapées à postuler chez nous si elles souhaitent travailler dans notre banque et qu’elles sont compétentes pour accomplir les tâches requises », a-t-il déclaré.

Le forum de l’emploi du ministère est ouvert à tous les niveaux de candidats à la recherche d’un emploi et les jeunes candidats peuvent postuler et passer un entretien immédiatement, tout comme les candidats plus âgés et plus expérimentés.

Le mois dernier, l’équipe du forum de l’emploi a sélectionné environ 100 candidats pour mener des entretiens et environ 40 d’entre eux ont réussi et ont reçu des offres d’emploi prolongées.

Phinan a déclaré que pour les candidats qui ont été sélectionnés comme employés d’Aeon Specialized Bank, s’ils souhaitent travailler dans leur province d’origine, la banque leur permettra d’être transférés dans cette province si et quand des emplois deviennent disponibles.

« Mais l’expérience de la banque en matière de recrutement ici est que la plupart de ces candidats veulent travailler à Phnom Penh, souvent parce qu’ils sont venus étudier à Phnom Penh », a-t-il déclaré.

Chhom Sokhoeun, directeur du Centre pour l’emploi de Phnom Penh, a déclaré à The Post qu’il a organisé des réunions entre les employeurs qui recrutent une main-d’œuvre plus importante et ceux qui ont besoin d’emplois et que l’objectif fondamental du forum de l’emploi est à la fois pour les demandeurs d’emploi et entreprises de se réunir en un seul endroit commodément.

« Les employeurs ont la possibilité de rencontrer des employés potentiels en participant au forum de l’emploi et l’entreprise peut souvent recruter ici des employés possédant une bonne quantité de connaissances et de compétences », a-t-il déclaré.

Il a déclaré que pour le forum de l’emploi, il y avait neuf entreprises participantes travaillant dans différents secteurs, de sorte que leurs besoins vont de candidats non qualifiés à hautement qualifiés avec toutes sortes d’horizons et de compétences différents, car ce sont de grandes entreprises qui pourraient embaucher pour chaque poste de gardiens. pour nettoyer les sols jusqu’à un cadre supérieur ou intermédiaire.

«Nous n’invitons pas seulement les grandes entreprises qui ont le plus besoin de main-d’œuvre, mais nous invitons également les employeurs de tous les autres secteurs à participer, y compris ceux qui recrutent également des travailleurs non qualifiés. Nous voulons nous assurer que les jeunes et les étudiants ont la possibilité de rencontrer facilement les employeurs comme objectif principal », a-t-il déclaré.

Sokhoeun a déclaré que le Phnom Penh Job Center avait fourni à plus de 2 000 candidats des informations sur l’emploi en 2022. Il a déclaré que la majorité d’entre eux avaient pu trouver du travail grâce à l’événement et qu’ils espéraient augmenter considérablement ce nombre de personnes servies pour 2023.



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *