Une entreprise irlandaise de marketing Web poursuivie en justice par des sociétés d’externalisation du trafic en ligne – Systeme.io


Une entreprise de webmarketing basée à Dublin doit quelque 1,8 million de dollars (1,7 million d’euros) à deux entreprises auxquelles elle a externalisé certains de ses services, a-t-on affirmé devant le tribunal de commerce.

V Media Doo, une société du Monténégro, et First Click Marketing Operations Management Ltd, qui est enregistrée à Abu Dhabi, EAU – tous deux fondés par Veselin Terzic qui est basé au Monténégro et aux EAU – poursuivent TechAds Media Ltd, de l’Église noire, St Mary’s Lane, Dublin.

Les deux entreprises affirment qu’elles sont redevables de l’argent pour les services fournis à TechAds dans le cadre d’accords conclus en février de l’année dernière.

TechAds fournit du trafic Web à certains fournisseurs de plateformes Internet ou « partenaires » de TechAds. Elle a engagé certaines parties, dont V Media et First Click, pour fournir du trafic à ses partenaires afin de les aider à développer des revenus publicitaires.

Enquête

Des factures pour des sommes totalisant 1,8 million de dollars ont été émises, mais en juin dernier, TechAds a indiqué que les fonds étaient suspendus dans l’attente d’une enquête. Il a été affirmé que l’enquête portait sur d’éventuelles « violations des restrictions » par les sociétés plaignantes.

Peter Boyle, avocat des deux sociétés plaignantes, a déclaré dans un affidavit qu’aucun détail de la prétendue enquête n’avait été fourni par TechAds malgré les demandes adressées à la société. TechAds a par la suite résilié l’accord avec les deux sociétés en raison de ce qu’elle prétendait être leur incapacité à remédier aux violations alléguées.

Irlande

Un ancien lobbyiste a volé des organisations professionnelles…

M. Boyle a déclaré qu’il n’était pas possible de remédier à des violations sans que ces violations soient identifiées par le défendeur.

Lundi, les sociétés plaignantes ont demandé au juge Denis McDonald de faire admettre l’affaire devant le tribunal de commerce accéléré.

Le juge, qui a été informé qu’il n’y avait pas d’objection à l’admission au tribunal accéléré et qu’il pourrait s’agir d’une demande reconventionnelle de TechAds, a inscrit l’affaire au rôle commercial et l’a ajournée au mois de mai.

[ad_3]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *